Vins sud africains

De la nostalgie et du savoir-faire,

  • 1659 : 5 ans après leur débarquement au cap de Bonne-Espérance, Les néerlandais  vendangent leur première récolte. La vinification de ce qui fut probablement du muscat est encourageante !
  • 1688 : l’arrivée de 200 huguenots français accélère le développement du vignoble sud-africain. Chassés par les guerres de religions, ces huguenots qui viennent de du Languedoc et de la Charente. Ils importent les techniques de vinification européennes, et professionnalisent le vignoble.
  • 1806 : Napoléon décrète un blocus contre l’Angleterre. Or à ce moment-là, celle-ci occupe la colonie du Cap et va substituer les vins continentaux par des vins de la colonie sud-africaine. Cet avantage est de courte durée. Après la chute de Napoléon, le blocus est levé et les vignerons sud-africains vont être exposés et subir la compétition mondiale. de plus, les épidémies de phylloxéra et de mildiou viennent ravager le vignoble. De nombreux vignerons ferment boutique au cours du XIXème siècle.
  • 1918 : La création de la KWV (Kooperatieve Wijnbouwers Vereiniging) marque le véritable tournant qualitatif du vignoble. Les vignerons se rassemblent dans cette association qui va progressivement prendre la responsabilité de fixer des quotas, contrôler les prix, puis définir les critères qualitatifs comme la réduction des rendements.
  • 1994 : Durant la période de l’apartheid, le vignoble s’asphyxie. Privé de débouchés commerciaux par les boycotts, il reste coupé du monde. Dès la fin du régime, les vignerons importent de nouveaux cépages, les surfaces plantées explosent et le Pinotage devient rapidement un symbole de l’ouverture et du retour au monde civilisé de l’Afrique du Sud.

Aujourd’hui, le vignoble sud-africain, c’est 130.000 hectares de vignes et 10 millions d’hectolitres produits, soit plus que le vignoble de Bordeaux ! En 25 ans, l’Afrique du Sud est devenue le 8ème pays producteur mondial, devant la Chine et l’Allemagne. Elle fait jeu égal avec l’Australie et le Chili.

Et la qualité est également au rendez-vous !

Couronnement suprême, un chenin blanc du district de Stellenbosch a été élu meilleur vin blanc du monde en 2015.

Les dates clefs de l’histoire du vignoble sud-africain